Revue de musicologie

Fondée en 1917, la Revue de musicologie est la publication bisannuelle de la Société française de musicologie, publiée avec le concours du Centre National de la Recherche Scientifique, du Ministère de la Culture et de la Communication et du Centre National du Livre. Elle est consultable en ligne dans les bibliothèques abonnées au bouquet Music and Musicology du portail JSTOR (tous les numéros de 1917 à 2006) et est indexée dans les bases Francis, Current Contents Arts & Humanities, Citation index, Music Index et RILM-Répertoire International de Littérature Musicale. La composition de son comité de lecture, actuellement sous la responsabilité d'Yves Balmer, rédacteur en chef, est consultable sur cette page. Et pour s'abonner, cliquer ici.

Dernier numéro paru : tome 102/1

Pour plus d'informations, vous pouvez télécharger ici les résumés et abstracts des articles


Pour proposer un article
Aucun article ne sera examiné par le comité de lecture de la Revue de Musicologie s'il ne se conforme aux normes du protocole de rédaction disponible ci-dessous. No article will be examined by the editorial board if it does not conform to the style sheet available below. Protocole de rédaction

Grille d'expertise utilisée par le comité

Sommaires
Retrouvez ci-dessous tous les sommaires complets depuis 1917. Pour des recherches détaillées, utilisez le moteur de recherche en haut à gauche de cette page.

 

 

 
1924 : Sommaires

Numéro 9-12

  • SAINT-FOIX (Georges de), Les symphonies de Clementi : p. 1-6.
  • PIRRO (André), Deux danses anciennes : p. 7-16.
  • TIERSOT (Julien), Les premiers articles de Saint-Saëns (suite) : p. 17-22.
  • BRUNOLD (Paul), L'orgue historique de Saint-Gervais : p. 24-26.
  • BOUVET (Charles), Gervais-Français Couperin, compositeur de musique vocale : p. 49-55.
  • COUPERIN (Gervais-François), La chaumière, chanson : p. 55.
  • TESSIER (André), François Couperin à l'orgue de Saint-Gervais : quelques documents inédits : p. 56-69.
  • ROKSETH (Yvonne), Note biographique sur Attaingnant : p. 70-71.
  • CAUCHIE (Maurice), Les deux plus anciens recueils de chansons polyphoniques imprimés en France : p. 72-76.
  • TIERSOT (Julien), Sur les gammes arabes : p. 77-78.
  • THIBAULT (Geneviève), Quelques chansons de Dufay : p. 97-102.
  • DUFAY (Guillaume), Belle, vueillés : p. 100. Dieu gard la boue : 101-102. Ne je ne dors : 100-101.
  • PINCHERLE (Marc), Quelques lettres de Viotti à Baillot : p. 103-109.
  • LA LAURENCIE (Lionel de), Les débuts de Viotti comme directeur de l'opéra en 1819 : p. 110-122.
  • VALLAS (Léon), Jacques-Simon Mangot. Un beau-frère de Rameau, symphoniste, compositeur et directeur d'opéra : p. 123-126.
  • MASSON (Paul-Marie), A propos des Fêtes Égyptiennes de Rameau : p. 127-128.
  • GUINARD (Paul), Note sur l'état présent des études musicologiques en Espagne : p. 128-131.
  • CLOSSON (Ernest), L'origine de Gilles Binchois : p. 149-151.
  • LENS (M. Th. de), Sur le chant des Moueddin et sur les chants chez les femmes à Meknès : p. 152-163.
  • BORREL (Eugène), Mélodies israélites recueillies à Salonique : p. 164-168.
  • SAINT-FOIX (Georges de), La conclusion de l'ouverture de Don Juan : p. 169-172.
  • PROD'HOMME (J.-G.), Lettre de Claude Perrault à Colbert sur la représentation de l' Alceste de Lully : p. 173.
  • TIERSOT (Julien), Une prétendue fugue de Frescobaldi : p. 177.